Aujourd’hui au menu : Brownies et gateau au chocolat à refaire

Ce 31 octobre c’était la journée internationale contre le cancer du sein. J’en ai profité pour organiser un pink day au bureau. Et qui dit pink day, dit gateau pour récompenser ceux de mes collègues arborant au minimum une petite ligne rose sur leurs vêtements!

Gâteau au chocolat donc, vu que quand je leur fais des cakes aux carottes, ça passe moins bien… tiens donc…

Bref, je m’égare.

J’ai donc pâtissé le « Gateau au chocolat idéal » de MingouMango : http://mingoumango.blogspot.com/2009/04/petit-jeu-sans-consequence-ultimate.html

gateauparfait.jpg

Mais aussi des brownies http://palaisdesdelices.canalblog.com/archives/2007/04/22/4703789.html

brownies.jpg
Hé bien ces deux recettes ont eu leur succès… Heureusement que c’était un vendredi avant des vacances et que le plateau était quasi vide, sinon je serais tombée à court dès midi…

J’aimais vraiment bien la texture humide du gâteau de MingouMango… je l’aurais aimé un poil plus consistant peut être… Je modifierai surement un peu la proportion farine / poudre d’amande la prochaine fois…

Pour les brownies, le moule était un peu grand par rapport à la quantité de pâte.. du coup ils étaient vraiment fins et donc ça ne collait pas vraiment avec ce que j’avais dans ma tête sous l’étiquette « brownies »… Mais bon, soit… Comme la recette mentionne de la compote de pommes (au lieu des tombereaux de sucre habituels), je voulais rajouter de la cannelle… (en outre la cannelle faciliterait l’action régulatrice du taux de sucre sanguin de l’insuline)… Point de cannelle dans mes armoires suite au plongeon du pot la semaine dernière sur mon carrelage, mais il me restait des épices pour spéculoos (Pyramide). Hé bien, c’était la petite touche qui a fait que ces brownies ont été unanimement appréciés!

Cerise sur le gâteau, même les personnes sensibles au sucre (migraines dues à un foie sensible,…) ont pu se resservir sans être incommodées..

Pour un moule de 20 cm de côté => choisir un moule un peu plus petit pour avoir plus d’épaisseur:

  • +- 130 – 150gr de compote de pomme(s)
  • 3 pincées d’épices à spéculoos
  • 50gr de sucre complet (rapadura, muscovado…)
  • 1 cc de poudre de vanille
  • 45gr de farine de chataîgne
  • 40gr de farine de riz
  • 40gr de cacao en poudre non sucré
  • 1cc de bicarbonate
  • Une pincée de sel
  • 125gr de chocolat noir en callets
  • 50gr de noix concassées grossièrement (c’est la saison, profitez-en)

Huilez toute la surface du moule. Préchauffez le four à 180°C.

Prenez la plus grosse pomme jonagold que vous ayez, pelez-la, coupez-la et mettez-la à compoter avec un fond d’eau. Ajoutez les pincées d’épices à spéculoos.

Mélangez la compote, le sucre et la vanille dans un grand bol. A part, mélangez la farine, le cacao, la levure et le bicarbonate ainsi que la pincée de sel. Mélangez puis ajoutez le mélange sec dans le mélange avec la compote de pommes. Ajoutez pour terminer les noix et les callets de chocolat.

Enfournez pour 15 à 25 minutes en surveillant bien : la surface du brownies sera idéalement matte, l’ensemble devra être cuit mais pas trop. La lame de couteau plantée au coeur du brownie devrait ressortir légèrement collante.

Laissez refroidir dans le moule avant d’essayer de démouler! Et voilà, des super brownies sans oeufs, sans trop de sucre et qui sont à tomber par terre… « Hmm, c’est déjà un peu Noël…. »

Pour le gateau de MingouMango, j’ai suivi scrupuleusement la recette, je vous enjoins donc d’aller la suivre chez elle Si vous voulez l’adapter sans gluten, remplacez les 20gr de farine par 20gr de maizena ou de farine de riz, ou de farine de chataigne…

 

Bon appétit!

Fabienne



Aujourd’hui au menu : Cookies très mmmh… sans gluten et sans lait mais 100% calories!

cookies.jpg

 

Il y a des associations qui font tilt.. Quand vous ouvrez votre frigo et voyez ce pot de crème de noix de cajou et que dans la foulée vous passez au tiroir a provision et que vos yeux se posent sur le paquet de 2,5 kilos de callets de chocolat callebaut que vous n’avez pas pu vous empêcher d’acheter au Colruyt l’autre jour… Hmmm… y a comme des images de cookies au beurre de cacahuètes heu de cajou et pépites de chocolat qui vous envahissent la tête et le fumet est comme déjà en train de flotter dans votre cuisine…

Donc juste le temps de compulser ma petite bible perso de 155 pages de « recettes sucrées sans gluten et sans lait »collectées sur internet et paf, voilà, je savais que j’avais une recette de « cookies US » garantis 100% calories!

J’ai quasiment suivi la recette d’Omelette sans rien changer (bon d’accord, un peu mais si peu si peu) et tout le monde a plus qu’apprécié!

cookiesboite.jpg

 

 

Pour une cinquantaine de cookies (52 cookies de +- 5cm de diamètre, pour ceux qui se rappelent des bananes de 96 gr)

Préchauffez le four vers 170°

Prévoyez :

  • 125g d’huile de palme a peine fondue (je mets toujours l’huile de palme ou le beurre dans un bol qui va au four pendant qu’il préchauffe)
  • 150g de crème de noix de cajou ou de beurre de cacahuète… 
  • 200g de sucre roux
  • 1 oeuf
  • 1 cc de poudre de vanille
  • 200g de farine de petit épeautre
  • 1/2cc de bicarbonate de soude
  •  + une centaine de callets de chocolat à ajouter soit après la formation des biscuits ou dans la pâte, à vous de choisir

 

Commencez par fouetter vigoureusement l’huile et la crème de noix de cajou puis incorporez tous les ingrédients dans l’ordre.

La pâte devient épaisse et « rugueuse » comme sur cette photo d’Omelette.

Les cookies ne s’étaleront pas du tout à la cuisson et resteront vraiment identiques à ce qu’ils sont avant de cuire, la couleur dorée en plus..

Cuisez une dizaine de minutes pas plus. Il vaut mieux surveiller…

Voilà, c’est vraiment sans gluten et sans lait mais avec miam :)

Les autres recettes de cookies collectées : (pour adapter si besoin en version sans gluten et sans lait, utilisez de la farine de petit épeautre et de l’huile de palme à la place du beurre)

« Cookies US »

http://www.lesbonheursdesophie.net/pages/pages/specialites/cookies_ss_gluten_aux_pepitespag.html

http://boucledor.net/inmykitchen/2005/01/25/16-concours-de-cuisine

http://tetellita.blogspot.com/2006/02/soft-and-chewy-chocolate-chip-cookies.html

http://tetellita.blogspot.com/2005/12/la-vraie-recette-des-chocolate-chip.html

« Autres Cookies »

http://www.lesbonheursdesophie.net/pages/sans_gluten_cookies_earl_grey_bergamotepag.html

http://papillesetpupilles.blogspot.com/2006/09/cookies-la-pistache.html

http://mireilleblog.canalblog.com/archives/2008/04/07/8644766.html

Bon appétit! 

Fabienne



Aujourd’hui au menu : Biscuits d’antoine : Sablés coco et sarrasin sans gluten et sans lait

                   Biscuits d'Antoine coco

A part le chocolat noir, les dattes, figues, (etc… etc… etc…) mon péché mignon c’est la noix de coco… Et je suis absolument accro aux sablés à la noix de coco et sarrasin des « biscuits d’Antoine » 

hmm argh schlurp !

J’ai déjà essayé quelques recettes de sablés à la noix de coco en tentant, en vain je dois bien l’avouer, de reproduire ce goût si exquis…

Mais j’ai appris récemment que l’ordre des ingrédients sur une étiquette n’était pas innocent ! en fait, ça peut toujours être utile à tout le monde de savoir ça, les ingrédients sont classés selon leur quantité dans le produit fini.. (ça donne des frissons quand on commence à zieuter les étiquettes….)

Et  sur l’étiquette de mes si délicieux sablés à la noix de coco d’Antoine, il y a des indices !! 40% de farine de sarrasin et 18% de noix de coco !! héhéhéhé, mon instinct de faussaire reprend le dessus, à l’attaque !  Bon bref, après quelques règles de trois et un peu d’inspiration d’autres recettes de sablés ça à donné ceci :

Pour 400 gr de sablés (à +- 10-12 gr le sablé, ça vous fait dans les 40 sablés)

  • 160 gr de farine de sarrasin
  • 72 gr de noix de coco râpée le plus fin possible
  • 56 gr de Sucanat ou Muscovado
  • 56 gr d’huile de palme non hydrogénée
  • 1 œuf
  • Sel
  • Bicarbonate de soude
  • Un peu de lait de coco pour mouiller si c’est un peu trop cassant

Préchauffez le four à 180°C.

Hop on mélange tout, on compacte en boudins de la taille du sablé souhaité, puis on laisse autant de temps qu’on peut au réfrigérateur (moi j’ai tenu 1 heure, le temps de me faire une fournée de mes muffins banane-chocolat) et éventuellement on termine au congélateur si ce n’est pas encore ferme assez…

Coupez des tranches comme vous pouvez, compactez si besoin sur le papier sulfurisé.

Cuisson : 20 min en four conventionnel.

Verdict des fourneaux : pas mal du tout, l’odeur est irrésistible, le goût y est, la texture fine y est presque et j’ai vraiment du me retenir pour ne pas tout engloutir en une fois !!  ;-)

Quelques variantes de sablés sans gluten :

Sablés au chocolat   : http://www.taty.be/recettes/thsansble.htm

Biscuit sablé végan : http://www.vegetarisme.fr/Recettes/BisSablVegan.html 

Sablés aux figues : http://papillesetpupillesallergies.blogspot.com/2006/03/sabls-aux-figues-et-la-farine-de.html 

Sablés nature : http://www.lesbonheursdesophie.net/pages/sans_gluten_sables_sucrespag.html 

Galettes sablées : http://www.afdiag.org/index.php?page=32&article=150

Sablés à la farine de chataigne : http://www.provencesansgluten.com/index.php?/2007/03/01/49-sables-chataigne-amandes-sans-gluten  

Sablés à la farine de lentille : http://www.provencesansgluten.com/index.php?/2007/05/07/84-sables-a-la-farine-de-lentilles-du-berry-sans-gluten    

 

Bon appétit!  

Fabienne



L’astuce du jour : Comment enlever facilement la peau des amandes?

Pour enlever facilement la peau des amandes, laissez d’abord tremper vos amandes une nuit. Cela leur donne du goût et booste leur teneur en nutriments.

Quand vous voulez enlever leur peau, faites simplement bouillir de l’eau et versez la sur les amandes.

Après déjà quelques secondes, il vous suffit de pincer les amandes entre deux doigts et pfiou la peau part toute seule.. l’amande a même parfois tendance à se barrer à l’autre bout de la cuisine, soyez vigilants!

Bon appétit!

Fabienne



Aujourd’hui au menu : Fallafels de pois chiche à ma façon…

200701210037.jpg 

Pour une vingtaine de boulettes de 50 gr chacune, il vous faudra :

  • 440 gr de pois chiche
  • 1 algue laminaire (de type wakamé ou kombu)
  • 2 œufs
  • Entre 5 et 10 cuillères à soupe de lait de coco, selon votre stock et votre goût
  • Une grosse lampée d’huile d’olive
  • De la ciboulette
  •  Du cumin (3 grosses cuillères à café)
  • De la muscade (2 petites cuillères à café)
  • De la cannelle (2 petites cuillères à café)
  • Du ghee (be urre clarifié)

On commence la veille en faisant tremper les pois chiche une nuit avec l’algue laminaire. Les pois chiche vont plus que doubler de volume et de poids… du coup on passe de 440 gr à 940 gr…

200701200006.jpg

 

Quand vos pois chiche sont prêts à exploser, vous les faites cuire au cuit-vapeur pendant 20-30 minutes avec l’algue… Dès qu’ils sont fondants, réduisez-les en purée (avec l’algue) grâce à votre robot ménager ou à tout autre ustensile genre Oscar ci-dessous :

 200701210036.jpg

Mélangez cette purée avec le lait de coco, l’huile, la ciboulette, le cumin, la muscade, la cannelle. Ca doit être le plus souple possible, tout en sachant que ça restera plus cassant que des boulettes « viandeuses ».

Façonnez des boulettes. Pour des boulettes de 50 gr chacune (oui je sais ça n’amuse que moi mais bon, on s’amuse comme on peut), ça vous fera 21 boulettes ! ;-)

Dans une poêle bien chaude, faites dorer les fallafels avec du ghee, seul l’œuf doit encore cuire, finalement…

Comme le goût des pois chiches est très prenant, n’hésitez pas à mettre la dose d’épices si ça vous tente…

Bon appétit !!

Fabienne 



ganache et chocolat |
CLiC |
Le blog d'Irenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit Campagnard Café Re...
| palais des gourmandises
| patisa-café