Aujourd’hui au menu : Brownies et gateau au chocolat à refaire

Ce 31 octobre c’était la journée internationale contre le cancer du sein. J’en ai profité pour organiser un pink day au bureau. Et qui dit pink day, dit gateau pour récompenser ceux de mes collègues arborant au minimum une petite ligne rose sur leurs vêtements!

Gâteau au chocolat donc, vu que quand je leur fais des cakes aux carottes, ça passe moins bien… tiens donc…

Bref, je m’égare.

J’ai donc pâtissé le « Gateau au chocolat idéal » de MingouMango : http://mingoumango.blogspot.com/2009/04/petit-jeu-sans-consequence-ultimate.html

gateauparfait.jpg

Mais aussi des brownies http://palaisdesdelices.canalblog.com/archives/2007/04/22/4703789.html

brownies.jpg
Hé bien ces deux recettes ont eu leur succès… Heureusement que c’était un vendredi avant des vacances et que le plateau était quasi vide, sinon je serais tombée à court dès midi…

J’aimais vraiment bien la texture humide du gâteau de MingouMango… je l’aurais aimé un poil plus consistant peut être… Je modifierai surement un peu la proportion farine / poudre d’amande la prochaine fois…

Pour les brownies, le moule était un peu grand par rapport à la quantité de pâte.. du coup ils étaient vraiment fins et donc ça ne collait pas vraiment avec ce que j’avais dans ma tête sous l’étiquette « brownies »… Mais bon, soit… Comme la recette mentionne de la compote de pommes (au lieu des tombereaux de sucre habituels), je voulais rajouter de la cannelle… (en outre la cannelle faciliterait l’action régulatrice du taux de sucre sanguin de l’insuline)… Point de cannelle dans mes armoires suite au plongeon du pot la semaine dernière sur mon carrelage, mais il me restait des épices pour spéculoos (Pyramide). Hé bien, c’était la petite touche qui a fait que ces brownies ont été unanimement appréciés!

Cerise sur le gâteau, même les personnes sensibles au sucre (migraines dues à un foie sensible,…) ont pu se resservir sans être incommodées..

Pour un moule de 20 cm de côté => choisir un moule un peu plus petit pour avoir plus d’épaisseur:

  • +- 130 – 150gr de compote de pomme(s)
  • 3 pincées d’épices à spéculoos
  • 50gr de sucre complet (rapadura, muscovado…)
  • 1 cc de poudre de vanille
  • 45gr de farine de chataîgne
  • 40gr de farine de riz
  • 40gr de cacao en poudre non sucré
  • 1cc de bicarbonate
  • Une pincée de sel
  • 125gr de chocolat noir en callets
  • 50gr de noix concassées grossièrement (c’est la saison, profitez-en)

Huilez toute la surface du moule. Préchauffez le four à 180°C.

Prenez la plus grosse pomme jonagold que vous ayez, pelez-la, coupez-la et mettez-la à compoter avec un fond d’eau. Ajoutez les pincées d’épices à spéculoos.

Mélangez la compote, le sucre et la vanille dans un grand bol. A part, mélangez la farine, le cacao, la levure et le bicarbonate ainsi que la pincée de sel. Mélangez puis ajoutez le mélange sec dans le mélange avec la compote de pommes. Ajoutez pour terminer les noix et les callets de chocolat.

Enfournez pour 15 à 25 minutes en surveillant bien : la surface du brownies sera idéalement matte, l’ensemble devra être cuit mais pas trop. La lame de couteau plantée au coeur du brownie devrait ressortir légèrement collante.

Laissez refroidir dans le moule avant d’essayer de démouler! Et voilà, des super brownies sans oeufs, sans trop de sucre et qui sont à tomber par terre… « Hmm, c’est déjà un peu Noël…. »

Pour le gateau de MingouMango, j’ai suivi scrupuleusement la recette, je vous enjoins donc d’aller la suivre chez elle Si vous voulez l’adapter sans gluten, remplacez les 20gr de farine par 20gr de maizena ou de farine de riz, ou de farine de chataigne…

 

Bon appétit!

Fabienne



Aujourd’hui au menu : Cookies très mmmh… sans gluten et sans lait mais 100% calories!

cookies.jpg

 

Il y a des associations qui font tilt.. Quand vous ouvrez votre frigo et voyez ce pot de crème de noix de cajou et que dans la foulée vous passez au tiroir a provision et que vos yeux se posent sur le paquet de 2,5 kilos de callets de chocolat callebaut que vous n’avez pas pu vous empêcher d’acheter au Colruyt l’autre jour… Hmmm… y a comme des images de cookies au beurre de cacahuètes heu de cajou et pépites de chocolat qui vous envahissent la tête et le fumet est comme déjà en train de flotter dans votre cuisine…

Donc juste le temps de compulser ma petite bible perso de 155 pages de « recettes sucrées sans gluten et sans lait »collectées sur internet et paf, voilà, je savais que j’avais une recette de « cookies US » garantis 100% calories!

J’ai quasiment suivi la recette d’Omelette sans rien changer (bon d’accord, un peu mais si peu si peu) et tout le monde a plus qu’apprécié!

cookiesboite.jpg

 

 

Pour une cinquantaine de cookies (52 cookies de +- 5cm de diamètre, pour ceux qui se rappelent des bananes de 96 gr)

Préchauffez le four vers 170°

Prévoyez :

  • 125g d’huile de palme a peine fondue (je mets toujours l’huile de palme ou le beurre dans un bol qui va au four pendant qu’il préchauffe)
  • 150g de crème de noix de cajou ou de beurre de cacahuète… 
  • 200g de sucre roux
  • 1 oeuf
  • 1 cc de poudre de vanille
  • 200g de farine de petit épeautre
  • 1/2cc de bicarbonate de soude
  •  + une centaine de callets de chocolat à ajouter soit après la formation des biscuits ou dans la pâte, à vous de choisir

 

Commencez par fouetter vigoureusement l’huile et la crème de noix de cajou puis incorporez tous les ingrédients dans l’ordre.

La pâte devient épaisse et « rugueuse » comme sur cette photo d’Omelette.

Les cookies ne s’étaleront pas du tout à la cuisson et resteront vraiment identiques à ce qu’ils sont avant de cuire, la couleur dorée en plus..

Cuisez une dizaine de minutes pas plus. Il vaut mieux surveiller…

Voilà, c’est vraiment sans gluten et sans lait mais avec miam :)

Les autres recettes de cookies collectées : (pour adapter si besoin en version sans gluten et sans lait, utilisez de la farine de petit épeautre et de l’huile de palme à la place du beurre)

« Cookies US »

http://www.lesbonheursdesophie.net/pages/pages/specialites/cookies_ss_gluten_aux_pepitespag.html

http://boucledor.net/inmykitchen/2005/01/25/16-concours-de-cuisine

http://tetellita.blogspot.com/2006/02/soft-and-chewy-chocolate-chip-cookies.html

http://tetellita.blogspot.com/2005/12/la-vraie-recette-des-chocolate-chip.html

« Autres Cookies »

http://www.lesbonheursdesophie.net/pages/sans_gluten_cookies_earl_grey_bergamotepag.html

http://papillesetpupilles.blogspot.com/2006/09/cookies-la-pistache.html

http://mireilleblog.canalblog.com/archives/2008/04/07/8644766.html

Bon appétit! 

Fabienne



Aujourd’hui au menu : Gateau fondant et moelleux très chocolaté de Frédérique (Sans Gluten et Sans Lait)

moelleuxchocolat.jpg

 

Prêts pour le dessert au chocolat de la mort? Approbation et vivats garantis, demande de recette à la fin de la soirée assurée, obligation d’en refaire à chaque fois que vous êtes invitée quelque part tout à fait garantie sur facture… Pour le prix du Best Best Best Chocolate Cake Ever, j’ai nommé : le moelleux très (très très) chocolaté de Frédérique (bénie soit-elle).

  • 5 oeufs
  • 4 cuillères à soupe rases de farine de châtaigne
  • 200gr chocolat noir
  • 160gr de sucre complet (rapadura)
  • 100gr d’huile de palme/coco (soit de l’huile de palme non hydrogénée en bloc – au rayon frais- soit de l’huile de coco en petit bocal bien cher mais bien plus parfumée – pas au rayon frais-)
  •  

Séparer les blancs des jaunes

Battez les blancs en neige avec une pincée de sel dans un premier récipient (il ne faut pas la moindre molécule de jaune!)

Battez les jaunes avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne crémeux.

Faites fondre le chocolat avec l’huile de palme et laisser tiédir. Une fois tiède, mélangez doucement.

Mélangez le mélange jaune et sucre avec le chocolat et l’huile.

Ajouter la farine.

Ajoutez délicatement les blancs.

Cuire 35 à 40 minutes (piquer pour tester la cuisson) dans le four préchauffé à 170° dans un moule à manqué ou souple.

En 35 minutes, le gâteau est cuit mais encore légèrement moelleux limite légèrement coulant au centre ; en 40 minutes il est cuit.

Vous pouvez ajouter à loisir quelques noisettes ou noix du brésil par exemple, ou le servir parsemé de noisettes concassées et caramélisées…

Si vous ne battez pas les blancs en neige, le résultat devrait être plus compact et à mon avis très proche du « moelleux au chocolat » de chez Exki… (mais j’ai pas testé, jeunes gens, entendons nous bien). Dans le genre explosion du compteur de kilocalories, ça le fait… D’ailleurs, sur le site d’Exki vous pouvez trouver le commentaire du diététicien sur ce fameux moelleux au chocolat : « Si vous choisissez ce dessert, optez de préférence pour une petite salade au choix en plat principal, accompagnée d’une soupe au choix sans crème et d’un yaourt maigre nature. » Hmmm… No comment…

ps : le moule de la photo fait 18cm/18cm/4cm et j’ai fait 4/5 de la recette…

 

Variantes :

Non, sur ce coup là, sorry mais pas possible de rivaliser…

 

Bon appétit!!!

Fabienne

 

 

 

 



Aujourd’hui au menu : Muffins fondants au chocolat sans gluten et sans lait

Muffins Chocolat

 

Une petite devinette, qu’est-ce qui est noir, fondant, éventuellement fondu, fort, doux, délicieux, bourré de magnésium, d’anty-oxydants et autre sérotonine??? (Et que je préfère de très très loin à la banane?? si si Claire c’est possible ;-)

Bon, facile oui je sais :) le but n’était pas de vous torturer les neurones!!! J’ai nommé mon grand ami le CHOCOLAT NOIR!! (Belge ou Suisse, minimum 70% de cacao – 85% c’est encore mieux et en bio bien sûr…)

Bref, le come back du retour de la cuisine à roulettes ne pouvait se faire dignement sans une recette absolument consacrée à notre ami commun… Et comme il n’y a pas de hasard, juste des bonnes étoiles, j’ai justement vu ce matin, chez La Belle Au Blé Dormant, une recette de Mussy qui a titillé la chocolatomane qui sommeille en moi et qui ne demande qu’à être réveillée!!!!

Comme je cherchais justement une idée pour le dessert que je comptais amener chez Claire ce soir, hop ni une ni deux, je me suis lancée à corps perdu dans le fondage de chocolat, le touillage farines sucre, et le léchage de doigts final… Mais là, Ô Rage Ô Désespoir… mais bon dieu où est mon moule à muffins, et où peuvent bien être les caissettes en papier!!!!??? Un conseil : pour réussir vos muffins, ne déménagez jamais!! Tous ces petits détails réglés,  »boooon… je vais donc investir dans une nouvelle plaque de moules à muffins! »… à nous les merveilles chocolatées!

J’ai suivi (presque) scrupuleusement la recette de Mussy, j’ai juste rajouté une cuillère à soupe de purée de noisettes et fait fifty fifty farine de chataignes et farine de riz et pris du lait de coco… J’ai aussi cuit à 150° au lieu de 200° car j’ai toujours lu que les farines sans gluten supportent moins bien les hautes températures.. Est-ce vrai ou non je n’en sais rien mais je diminue toujours la température et j’allonge donc la cuisson.. ici ça a duré +- 50 minutes… J’ai réduit les proportions de moitié et j’ai fait 8 muffins, probablement un peu plus petits que ceux de la Belle… mais vraiment délicieux!!! (4 entorses à la recette seulement, bon score je trouve!! ;-)

La pâte à un aspect de mousse au chocolat (qui serait un rien trop compacte pour moi mais j’en connais qui n’auraient pas pu résister!!) Et les muffins gardent ce côté aérien, très agréable et très étonnant pour qui a déjà essayé de faire de la patisserie sans gluten!! D’habitude j’ajoute une banane écrasée pour donner justement ce côté moussu et léger, mais ici vraiment pas besoin! Heureusement car tout le monde n’aime pas la banane, héhéhéhé ;-)

 
10/10 donc pour les muffins de Mussy, qui font une entrée remarquée dans les 142 pages de ma bible « recettes sans gluten trouvées sur Internet ». La prochaine fois, je mettrai quand même moins de sucre, j’ai apparement le bec moins sucré que Mussy…

 

Variantes :

Fondant au chocolat et à la farine de châtaigne

Bouchées au chocolat épicé

Muffins au chocolat

 

Bon appétit!!

Fabienne

 

 



Aujourd’hui au menu : l’émotion du grand chocolat

     Marcolini 

L’adagio pour cordes de Samuel Barber…

Une musique qui vous transporte au dessus des nuages, dans un élan infini de pureté…

Hé bien, j’ai gouté hier l’adagio pour cordes du chocolat noir belge..

Les grands crus de Pierre Marcolini…

J’ai pris un de petits carrés dorés à l’or fin et je l’ai laissé fondre sur ma langue, tout simplement…

j’ai fermé les yeux et je me suis laissé petit à petit envahir par la volupté et l’émotion du chocolat si noir, si fondant… 

Et vous le croirez ou pas, mais le temps s’est arrêté une fraction de seconde…

et j’ai sa-vou-ré…

Une expérience hors du temps que je recommande à tout vrai amateur de chocolat fondant qui se respecte

http://www.marcolini.com

Bonne dégustation!

 Fabienne



ganache et chocolat |
CLiC |
Le blog d'Irenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit Campagnard Café Re...
| palais des gourmandises
| patisa-café