Aujourd’hui au menu : l’émotion du grand chocolat

     Marcolini 

L’adagio pour cordes de Samuel Barber…

Une musique qui vous transporte au dessus des nuages, dans un élan infini de pureté…

Hé bien, j’ai gouté hier l’adagio pour cordes du chocolat noir belge..

Les grands crus de Pierre Marcolini…

J’ai pris un de petits carrés dorés à l’or fin et je l’ai laissé fondre sur ma langue, tout simplement…

j’ai fermé les yeux et je me suis laissé petit à petit envahir par la volupté et l’émotion du chocolat si noir, si fondant… 

Et vous le croirez ou pas, mais le temps s’est arrêté une fraction de seconde…

et j’ai sa-vou-ré…

Une expérience hors du temps que je recommande à tout vrai amateur de chocolat fondant qui se respecte

http://www.marcolini.com

Bonne dégustation!

 Fabienne



3 commentaires

  1. Claire 4 juin

    Comme je te comprends! Un chocolat pareil, ça se déguste, ça se savoure, par toute petite quantité, en le laissant fondre longtemps, et en ne mangeant rien d’autre après pour garder encore et encore son goût sous la langue!

  2. Fabienne 7 septembre

    J’ai l’immense chance d’habiter à côté d’un de ses magasins …

  3. Des recettes originales 19 septembre

    Merci!

Laisser un commentaire

ganache et chocolat |
CLiC |
Le blog d'Irenne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Petit Campagnard Café Re...
| palais des gourmandises
| patisa-café